samedi 26 juillet 2008



Mes choses sont parfois longues à investir. Elles franchissent des espaces dans l'infinité des gestes, des possibles. L'impossibilité de les comprendre les rend inépuisables pour l'imagination. C'est un vœu.

1 commentaire:

valserine a dit…

Voeu exaucé.